Louise – 27 mois

Louise_Fafaillestudio

Louise_Fafaillestudio_1

Petite Louise, tu as 27 mois aujourd’hui et ton petit frère ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez.
Dès qu’on parle de lui, tu dis « Câlins, câlins ».
Tu es très affectueuse. Trop même. Tu débordes d’amour.
Tu es pleine d’enthousiasme et d’entrain le mercredi matin, jour de crèche. Tu me lances des bisous en disant « Bonne journée, Maman ! ».
Tu aimes jouer à la cuisinière et si à la crèche, on te propose des petites voitures, ça ne t’emballe pas plus que ça….
Tu ressembles à une petite sauvageonne le matin au réveil avec tes petites boucles en l’air et tes deux poupées dans les bras !
Lorsque tu n’aimes pas le graphisme d’un dessin animé, tu lances avec une petite moue « C’est moche ! ». Et je suis souvent d’accord avec toi.
Tu t’es découvert une passion pour les céréales au p’tit dej’.
Tes dodos sont étonnamment paisibles et profonds depuis quelques semaines. Profitons !
Tes siestes en bonne compagnie…
Tu es toujours prête à aider lorsque l’on te confie des petites missions. Ça te responsabilise et tu aimes ça !

Happy 27 mois, ma petite coquillette !

Do de Fafaille Studio

Rendez-vous sur Hellocoton !

Louise – 26 mois

Louise_26mois_Fafaillestudio_1

Ma Louise a eu 26 mois le 17 avril et il était temps que je poste ce billet avant de me faire rattraper par ses 27 mois…

Au parc, elle a le don pour se trouver des copains et copines beaucoup plus âgés qu’elle (genre 8/9 ans !).
Son père a failli chialer lorsqu’elle lui a dit droit dans les yeux : » Merci papa, balade au parc !« .
Je fonds littéralement sur place lorsqu’elle me répète avant de s’endormir « J’aime Maman« .
Je craque lorsqu’elle s’approche de moi et me demande « Qu’est-ce tu fais Maman ? » avec sa mini voix.
J’adore lorsqu’elle s’approche de mon ventre en disant : « J’aime p’tit frère« .
Elle s’arrête en posant son doigt sur la bouche et dit : « Attends… (je) réfléchis« .
Elle ne sort jamais sans son petit sac à main et ses lunettes de soleil s’il fait beau.
Elle chante par bribes « Une souris verte » en accentuant certains mots.
Elle enfile toute seule ses chaussettes non sans mal (elle doit bien perdre 2 kg à chaque fois…!).
Elle nous énumère la liste des courses à faire. Nous propose une tasse de tisane (aux légumes !) dans ses mini verres. Nous prépare du poulet au fenouil version miniature. Nous informe avec fierté avoir « rangé le bazar » dans sa chambre.
Nous emporte dans son sillage léger et sautillant.

Un vrai bout en train, un tourbillon de bonheur, petite Louise.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Louise – 2 ans

Louise 2 ans
Louise 2 ans
Louise 2 ans
Louise a 2 ans aujourd’hui.
Je revois encore sa petite bouille pour son premier anniversaire, elle était encore un bébé et commençait à marcher.
Aujourd’hui, elle est devenue une petite fille féminine, énergique et très communicative.
Elle a un sens de l’observation aiguisé et peut sans problème repérer un objet qui n’est pas à sa place.
Elle est hyper-méga câline. Elle m’embrasse, me chatouille le nez et les joues, me fait des bisous esquimaux.
Elle est très agile et terriblement rapide…lorsqu’elle veut subtiliser un objet.
Elle a développé des passions comme celles pour les chats, les sacs à main et les machines à laver.
Elle parle beaucoup et parvient très bien à se faire comprendre.
Elle joue à la cuisinière et à la maman avec sa tribu de poupées : Julia, Jane, Camille et Emma.
Elle a élu un doudou chat qui s’appelle Duchesse.
Elle demande sans cesse des « ballades » en apportant nos chaussures dans le couloir (histoire qu’on comprenne bien).
Chaque jour, de nouveaux mots apparaissent et des phrases commencent à prendre forme !

Ma petite Louise, Joyeux Anniversaire mon cœur !
Tu seras une grande sœur parfaite pour ton petit frère !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Allaiter sans culpabiliser

Je n’en avais pas encore parlé sur le blog. Etant de nouveau enceinte, j’avais envie de vous faire part de mon regard sur ce sujet devenu si sensible qu’est l’allaitement.

Avant même la naissance de Louise, je savais que je voulais allaiter.
J’ai eu la chance de pouvoir le faire. Car il ne sufit pas de le vouloir, encore faut-il le pouvoir…
Des débuts fébriles avec un nombre de tétées hallucinantes. Je n’ai pas faibli et j’ai allaité mon bébé « à la demande » (open bar full time). Je me suis fait confiance, je me suis écoutée.
J’ai allaité exclusivement c’est-à-dire que je n’ai pas tiré mon lait. Je donnais le sein jour et nuit.
Epuisant et responsabilisant certes mais c’était mon choix et je l’ai assumé. Je n’ai jamais culpabilisé d’allaiter. Je n’allais pas non plus m’excuser…
Un choix qui n’a pas toujours été bien compris, jugé d’un mauvais œil pour certains (je ne comprends toujours pas ce que ça leur enlève qu’une maman allaite), méprisé par d’autres (si, si, il y a des regards qui en disent longs…).

Je n’en avais que faire. Et heureusement !

Je savais que je lui offrais le meilleur qui soit à mes yeux.
Louise et moi avons passé plusieurs caps dans cette aventure et l’allaitement aura duré 21 mois. Du jour au lendemain, d’un commun accord, nous avons arrêté pour avancer autrement, ensemble.

Regardez-moi ces beaux cuissots bien dodus…

Allaiter sans culpabiliser
21 mois d’un lien unique, des moments doux, yeux dans les yeux, chair contre chair, des tête à tête rien qu’à nous. Des parenthèses hors du temps qui ne durent finalement qu’un temps (celui si court de la petite enfance sur toute une vie).
21 mois en frontal aussi avec l’entourage. Car oui en 2016, en France et dans encore bon nombre de pays d’Europe, allaiter est, à mon plus grand regret, un choix personnel encore incompris aussi bien dans la sphère familiale, publique que professionnelle. Il faut sans cesse essuyer des remarques, se justifier, expliquer… en vain. Les gens se disent : »Pas dans la norme donc hors norme donc c’est du n’importe quoi ».
Qu’on allaite 6 mois ou 2 ans, les regards sont les mêmes. Les gens ne comprennent pas ou ne cherchent pas à comprendre ni les bienfaits, ni le bien-fondé de la démarche maternelle. Qu’y a-t-il à comprendre à la chose la plus naturelle de tous les temps ? Loin de moi l’envie de le plébisciter, je témoigne ici de ma propre expérience.

Il est simplement triste de constater qu’aujourd’hui, l’allaitement fait débat. C’est bien dommage. Il n’y a pas à être pour ou contre. On allaite ou on n’allaite pas. Cessons de creuser ce clivage déjà présent parfois à l’échelle même de la famille.

J’aimerai tellement que d’autres mamans puissent vivre l’allaitement pleinement, avec la légèreté que cet acte mérite et qu’on les encourage au lieu de les accabler. Sans avoir à culpabiliser, sans se sentir juger, sans se voir en permanence pointer du doigt comme étant sur le mauvais chemin.
L’allaitement, c’est beau, c’est bon, c’est naturel et il offre une belle immunité (l’objet de mon article n’est pas d’en démontrer les bénéfices santé). Mais ce qu’on oublie de dire, c’est que c’est aussi très intense, chronophage, épuisant, fragilisant et aliénant au quotidien pour la maman. Celles qui sont passées par là comprendront ce que je tente de décrire (rassurez-moi, je ne suis pas seule ???).
Pour toutes ces raisons, j’aimerai qu’on soutienne et félicite toutes les mamans qui franchissent ce triste lot d’obstacles pour nourrir elles-mêmes leurs bébés à l’heure où je vous écris.

Ces deux mots ne devraient pas faire partie de la même phrase alors
« allaitons sans culpabiliser » !

Allaiter sans culpabiliser

Et vous, comment avez-vous vécu votre allaitement ?

Do de Fafaille Studio

Rendez-vous sur Hellocoton !

Louise – Happy 23 mois

Mon petit chat fête ses 23 mois aujourd’hui.

L’année a débuté sur les chapeaux de roues avec la rentrée à la crèche.
La semaine d’adaptation s’est bien passée. C’était beaucoup de fatigue accompagnée d’une première poussée de fièvre. Toutes ces nouveautés et découvertes lui ont pris beaucoup d’énergie.
C’est la seule fille du groupe de son âge. Elle est donc entourée de petits mecs dont des triplés qui l’attendent chaque matin le sourire aux lèvres.

Louise me dit « Je t’aime maman » dès le réveil. Rien de mieux pour commencer la journée ! Mon petit cœur fond.
Elle nous décrit la crèche : « Bébés partout partout ».
Elle dit d’elle-même : »Ok d’accord », « Bonjour madame », « Merci », « A toute ».
Elle est encore plus câline qu’avant. Elle comprend ce qui se passe dans le ventre de maman qui s’arrondit de plus en plus et demande à faire des câlins au bébé. Accompagné d’un « Je t’aime bébé » !
Elle a dit que son papa était « belle » alors elle appris le masculin de ce mot. Et depuis, pour elle, si on porte un jean, on est beau. Et si ce sont des collants, on est belle.

Louise_23 mois_Fafaillestudio
Louise_23 mois_Fafaillestudio_2


Happy 23 mois ma chouquette !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !