Les baby ballerines home made

Je m’étais empressée de les terminer avant la fin de l’année et aujourd’hui,
je suis heureuse de vous les présenter  :
les baby ballerines, mon dernier projet couture de 2014.
Je les ai réalisées pour Louise of course.
Sur-mesure, elles sont en lin lamé argenté doublé en imprimé léo
et fermées par un bouton pression couleur bronze.
J’ai suivi le patron des ballerines à brides proposé par Petit Citron.
Plus c’est petit, plus c’est galère. Mais au final, la miniature permet d’exercer sa précision.
La couture à cette échelle fait progresser et oblige à se dépasser.
Louise les a bien portées au réveillon du Nouvel An et a réussi à les garder quelques heures aux pieds.
Ô exploit !!!

5_Baby_ballerines_Fafaillestudio

4_Baby_ballerines_Fafaillestudio

2_Baby_ballerines_Fafaillestudio

1_Baby_ballerines_Fafaillestudio

8_Baby_ballerines_Fafaillestudio

Baby_ballerines_Fafaillestudio

Et ma petite ballerine qui porte ses nouvelles ballerines… en faisant les pointes s’il vous plaît ! 🙂

10_Babyballerines_Fafaillestudio

11_Babyballerines_Fafaillestudio

Voilà donc une petite couture qui donne un envie d’en faire de nouvelles et de réaliser soi-même plutôt que d’acheter tout fait.
C’est tellement plus gratifiant !
Une philosophie de vie que je défends fermement :

« #Less is more »
« #Buy less, buy better »
« #BuyIndependant »

Des hashtags qui circulent de plus en plus sur Instagram et qui me parlent beaucoup.
Privilégier les petits créateurs, les petits commerces
et leur donner une chance d’avancer, de grandir, de se développer.
La grande conso a de belles heures devant elle alors pourquoi ne pas encourager
les entrepreneurs qui défendent un vrai sujet, un art ou une technique ?
Choisir le fait-main, par soi-même ou fait par d’autres,
choisir le producteur du coin, le local, le « à côté de soi »,
c’est soutenir son voisin, son proche, une individualité
versus le grand, le mondial, l’uniformité, le standard, le déjà vu.
C’est un choix de qualité face à la quantité.
C’est tourner le dos à la facilité, au prêt-à-l’emploi, à la consommation de masse.
C’est donner un sens à ces commerces et entreprises
qui se battent chaque jour pour proposer un produit unique.
S’interroger au quotidien sur son mode de consommation, c’est déjà enclencher le processus :
le premier pas vers quelque chose de différent en résonance avec vous-mêmes.

Et vous, vous sentez-vous concernés par ces questions ?
Quelles sont vos astuces pour consommer différemment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous avez aimé, alors partagez ! ♥
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

...Laissez-moi un petit mot ✎ J'y répondrai avec plaisir ici ☟