Allaiter sans culpabiliser

Je n’en avais pas encore parlé sur le blog. Etant de nouveau enceinte, j’avais envie de vous faire part de mon regard sur ce sujet devenu si sensible qu’est l’allaitement.

Avant même la naissance de Louise, je savais que je voulais allaiter.
J’ai eu la chance de pouvoir le faire. Car il ne sufit pas de le vouloir, encore faut-il le pouvoir…
Des débuts fébriles avec un nombre de tétées hallucinantes. Je n’ai pas faibli et j’ai allaité mon bébé « à la demande » (open bar full time). Je me suis fait confiance, je me suis écoutée.
J’ai allaité exclusivement c’est-à-dire que je n’ai pas tiré mon lait. Je donnais le sein jour et nuit.
Epuisant et responsabilisant certes mais c’était mon choix et je l’ai assumé. Je n’ai jamais culpabilisé d’allaiter. Je n’allais pas non plus m’excuser…
Un choix qui n’a pas toujours été bien compris, jugé d’un mauvais œil pour certains (je ne comprends toujours pas ce que ça leur enlève qu’une maman allaite), méprisé par d’autres (si, si, il y a des regards qui en disent longs…).

Je n’en avais que faire. Et heureusement !

Je savais que je lui offrais le meilleur qui soit à mes yeux.
Louise et moi avons passé plusieurs caps dans cette aventure et l’allaitement aura duré 21 mois. Du jour au lendemain, d’un commun accord, nous avons arrêté pour avancer autrement, ensemble.

Regardez-moi ces beaux cuissots bien dodus…

Allaiter sans culpabiliser
21 mois d’un lien unique, des moments doux, yeux dans les yeux, chair contre chair, des tête à tête rien qu’à nous. Des parenthèses hors du temps qui ne durent finalement qu’un temps (celui si court de la petite enfance sur toute une vie).
21 mois en frontal aussi avec l’entourage. Car oui en 2016, en France et dans encore bon nombre de pays d’Europe, allaiter est, à mon plus grand regret, un choix personnel encore incompris aussi bien dans la sphère familiale, publique que professionnelle. Il faut sans cesse essuyer des remarques, se justifier, expliquer… en vain. Les gens se disent : »Pas dans la norme donc hors norme donc c’est du n’importe quoi ».
Qu’on allaite 6 mois ou 2 ans, les regards sont les mêmes. Les gens ne comprennent pas ou ne cherchent pas à comprendre ni les bienfaits, ni le bien-fondé de la démarche maternelle. Qu’y a-t-il à comprendre à la chose la plus naturelle de tous les temps ? Loin de moi l’envie de le plébisciter, je témoigne ici de ma propre expérience.

Il est simplement triste de constater qu’aujourd’hui, l’allaitement fait débat. C’est bien dommage. Il n’y a pas à être pour ou contre. On allaite ou on n’allaite pas. Cessons de creuser ce clivage déjà présent parfois à l’échelle même de la famille.

J’aimerai tellement que d’autres mamans puissent vivre l’allaitement pleinement, avec la légèreté que cet acte mérite et qu’on les encourage au lieu de les accabler. Sans avoir à culpabiliser, sans se sentir juger, sans se voir en permanence pointer du doigt comme étant sur le mauvais chemin.
L’allaitement, c’est beau, c’est bon, c’est naturel et il offre une belle immunité (l’objet de mon article n’est pas d’en démontrer les bénéfices santé). Mais ce qu’on oublie de dire, c’est que c’est aussi très intense, chronophage, épuisant, fragilisant et aliénant au quotidien pour la maman. Celles qui sont passées par là comprendront ce que je tente de décrire (rassurez-moi, je ne suis pas seule ???).
Pour toutes ces raisons, j’aimerai qu’on soutienne et félicite toutes les mamans qui franchissent ce triste lot d’obstacles pour nourrir elles-mêmes leurs bébés à l’heure où je vous écris.

Ces deux mots ne devraient pas faire partie de la même phrase alors
« allaitons sans culpabiliser » !

Allaiter sans culpabiliser

Et vous, comment avez-vous vécu votre allaitement ?

Do de Fafaille Studio

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous avez aimé, alors partagez ! ♥
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 thoughts on “Allaiter sans culpabiliser

  1. On fête les 6mois de ma fille aujourd’hui et je fete mes 6 mois l’allaitement par la même occasion! Oui car pour moi c’est une petite victoire contre tous les medisants et j’ai envie de le fêter! C’est un super article, tellement vrai et j’espère en dire autant que toi dans qqls mois. 21 mois une vrai victoire alors Qu’on ne devrait pas le voir comme telle mais simplement comme qch de naturel!

    • Merci beaucoup pour ton message et bravo à toi et à ta puce aussi pour ses 6 mois d’allaitement !!! 🙂
      Profitez bien de ces moments si précieux.

  2. Bonjour! Félicitations pour ta grossesse! J’ai allaité ma fille pendant 9 mois et j’avoue que je n’ai pas du tout entendu ce genre de commentaires. J’ai fait comme je le sentais, j’ai arrêté quand je le sentais aussi. Ça n’a pas été simple, au début ma fille ne mangeait pas beaucoup, elle ne réclamait pas et s’endormait au sein rapidement. Du coup elle ne grossissait pas. J’ai dû tirer mon lait pour le donner en complément mais comme je n’y arrivais pas (les tire-lait, c’est un enfer pour moi), elle a pris des compléments de lait maternisé en plus du mien. Je n’imagine pas comme j’aurai mal vécu la désobligeance des gens en plus de ces soucis. Je me rends compte en te lisant et en écoutant d’autres histoires semblables à la tienne que j’ai eu de la chance. J’ai même été soutenue et aidée par une conseillère en allaitement qui travaillait pour la maternité au début. En tout cas, c’était une belle expérience que j’espère revivre dans les années qui viennent. Je ne comprends pas non plus que ça fasse débat. Chacun fait comme il le sent, c’est tout, il ne devrait y avoir de culpabilisation ni dans un sens, ni dans l’autre.
    Je te souhaite plein de bonheur en famille et bravo pour ton joli site

    • Merci beaucoup pour ton message et ton expérience de l’allaitement !
      C’est chouette d’être bien conseillée, ça encourage aussi… Pour ma part, ma pédiatre qui est maman de 4 enfants et spécialisée dans le suivi des femmes enceintes et en allaitement a été de très bons conseils. Elle m’a soutenue et trouvait toujours les bons mots. Comme tu le soulignes, il faut faire comme on le sent (rythme, allaitement exclusif ou pas, sevrage (je déteste ce mot !)…
      Merci encore pour tes jolis mots.
      A bientôt !

  3. Félicitation pour cette nouvelle grossesse !
    7 mois et demi d’allaitement, ma puce en ayant 10 et demi aujourd’hui alors bravo pour cet article !!! mais il me semble que tu oublies toutes les réflexions liées aux cm de peau dévoilés lors de la tétée …. les personnes qui nous entourent ont beau nous assuré d’un grand « mais nan c’est normal  » quand on aborde le sujet sont les même à nous demander d’être plus discrète quand par 40°c l’été 5 cm sont dévoilés … j’ai trouvé cela assez insupportable ayant du allaiter durant la pleine canicule
    Mais sinon, j’ai adoré allaiter et cela me manque aujourd’hui

    • Merci pour ton petit mot ! 🙂
      En voyant une femme allaiter son bébé, la plupart des gens se sentent mal à l’aise.
      Ils doivent penser qu’il y a quelque chose de sexuel dans cet acte…je ne sais pas.
      L’essentiel, c’est de garder les bons souvenirs. 😉
      A bientôt !

...Laissez-moi un petit mot ✎ J'y répondrai avec plaisir ici ☟